Film soutenu

Carte blanche

Réalisé par Heidi Specogna

Ils ne portent pas d'armes, n'ont pas de gardes du corps. En tant qu'enquêteurs de la Cour pénale internationale, ils sont chargés de recueillir des preuves contre certains des plus grands criminels de notre temps. En 2002, une vague de violence a secoué la République centrafricaine. Les militants rebelles du Congo ont reçu carte blanche pour tuer, violer et piller. Le film suit les enquêteurs de la première cour internationale jusqu'au cœur de l'Afrique.

Informations

Année : 2021

Durée : 91 mn

Pays de production : France, Allemagne

Production : PS Film GmbH, Specogna Film

FacebookFacebookemail

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2012

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi nous avons retenu ce film ?

par Gisèle Burda, BPI - BIBLIOTHEQUE PUBLIQUE D'INFORMATION

Membre de la commission de sélection d'images en bibliothèques

L’action de ce film se passe d’abord en République Centrafricaine (RCA) où, de 2001 à 2003, les troupes Congolaises de Jean-Pierre Bemba se sont livrées aux actes les plus barbares sur la population civile centrafricaine. L’autre partie du film se passe, en alternance, à La Haye (Pays-Bas) où se tient la Cour Pénale Internationale (CPI), où se sont ouverts, en 2008, raison pour laquelle commence le film, les audiences préliminaires à un éventuel procès international contre Jean-Pierre Bemba, en fuite, récemment arrêté chez lui en Belgique. Sur le terrain, en RCA, les enquêteurs recueillent scrupuleusement toutes les preuves. A La Haye, l’équipe du Procureur Ocampo doit affronter les avocats de Bemba. La compétence et l’engagement de l’équipe du procureur, l’incontestabilité des preuves apportées par les enquêteurs et les témoignages des victimes semblent ne pas suffire pour que le procès s’ouvre enfin. Les avocats de Bemba réussiront plusieurs fois à le faire reporter et pendant ce temps, en RCA, les victimes attendent que justice soit faite. Le film, dont la qualité des images est à saluer, tire sa force, entre autres, du contraste entre les conditions de vie des victimes et celle de Bemba qui écoute les plaidoiries en mâchant son chewing-gum et fait de la poterie dans sa prison ultra-moderne. Ce film est d’une importance capitale ! 

Modalités de diffusion

Production

PS film GmbH
Mutschellenstrasse 105
CH-8038 Zürich
Suisse
Tél : 41 1 720 33 70 | psfilmhotmail.com

Date de mise à jour :