Film soutenu

Parce que j'étais peintre, l'art rescapé des camps nazis

Réalisé par Christophe Cognet

Ce film mène une enquête inédite sur les oeuvres réalisées clandestinement dans les camps nazis. Il dialogue avec les rares artistes déportés encore vivants et avec les conservateurs de leurs oeuvres : des émotions qu'elles suscitent, de leur marginalisation, leur signature ou leur anonymat, de leur style, ainsi que de la représentation de l'horreur et de l'extermination. Surtout peut être, il contemple longuement les dessins, lavis, peintures, conservés dans les fonds en France, en Allemagne, en Israël, en Pologne, en Tchéquie, en Belgique, en Suisse' Dans ce voyage parmi ces fragments d'images clandestines et les ruines des anciens camps, il propose ainsi une quête sensible entre visages, corps et paysages, pour questionner la notion d'oeuvre et interroger frontalement l'idée de beauté. L'enjeu en est dérangeant, mais peut-être ainsi pourrons-nous mieux nous figurer ce que furent réellement ces camps, appréhender les possibles de l'art et éprouver ce qu'est l'honneur d'un artiste.

Informations

Année : 2013

Durée : 104 mn

Pays de production : France

Production : La Huit Production

FacebookFacebookemail

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2014

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi nous avons retenu ce film ?

par Stéphane Miette, MÉDIATHÈQUE DÉPARTEMENTALE DE SEINE ET MARNE

Membre de la comission de sélection d'images en bibliothèques

Christophe Cognet a mené un travail de fond : il interroge les artistes, les œuvres, les confronte au présent. De ce travail scientifique naît un film d’une grande richesse. Au-delà du témoignage qu’il porte sur l’univers concentrationnaire, il interroge le processus de création. Comment et pourquoi créer dans l’horreur ? Certains artistes ont souhaité dessiner, peindre, reproduire cette « beauté atroce », les morts, les corps, cette « symphonie des gris ». Pour d’autres, il est impossible de reconnaître la moindre part d’esthétique aux camps. Mais tous étaient mus par une nécessité intérieure de reproduire, de laisser une trace, un témoignage. Un film réussi, un travail sur la mémoire, le processus de création et la beauté.

3 projection(s) organisée(s)

Projection Mois du doc 2015 - Centre Culturel Wladimir D'ormesson (Île-de-France / Ormesson-sur-Marne)

Programmé par : , ( / )

Cycle : Libertés rêvées composé de 2 films et 2 événements

  • Cette séance était accompagnée

    Rencontre avec le réalisateurProjection suivie d'un débat avec le réalisateur Christophe Cognet et de Xavier Aumage archiviste au Musée de la Résistance Nationale.

Modalités de diffusion

Pour les bibliothèques

Pour acquérir le DVD avec droits de prêt et de consultation sur place uniquement 

Distributeur du film

Jour2fête

Pour toute question sur la diffusion du film 

Contact : Jour2fête/ 01 40 22 92 15   

Date de mise à jour :