Film soutenu

Vie et destin du Livre noir : la destruction des Juifs d'URSS

Réalisé par Guillaume Ribot

Au cours de la seconde Guerre mondiale, des écrivains russes réunis autour des célèbres écrivains et correspondants de guerre Ilya Ehrenbourg et Vassili Grossman ont documenté la destruction des juifs dans les territoires soviétiques conquis par les nazis, dans un ouvrage inédit, le ’’Livre noir’’. Malgré les trois millions de morts, la moitié des victimes de la Shoah, la mémoire des événements est effacée de l’histoire officielle, jusqu’à la dislocation de l’URSS où le manuscrit est retrouvé et publié par la fille d’Ilya Ehrenbourg.

Compositeur-trice de la musique originale du film
Éric Capone

Informations

Année : 2019

Durée : 92 mn

Pays de production : France

Production : Les Films du Poisson

FacebookFacebookemail

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2021

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi nous avons retenu ce film ?

par Jacques Puy, BPI - BIBLIOTHEQUE PUBLIQUE D'INFORMATION

Membre de la commission de sélection d'images en bibliothèques

Noir est la couleur de la terre fertile (tchernoziom) sur laquelle une paysanne soviétique marche, entourée de blés battus par les vents, dans le plan d’ouverture tiré de La Ligne générale d’Eisenstein. Noir est aussi le nom du livre dont ce film retrace l’histoire. Pendant la Seconde Guerre mondiale, trente-huit écrivains appartenant au Comité antifasciste juif d’URSS ont documenté l’extermination des juifs de l’Est, la « Shoah par balles », en rédigeant Le Livre noir. Staline soutint d’abord la démarche puis finit par en interdire la publication et par faire assassiner treize de ses auteurs dans les sous-sols de la Loubianka. Le manuscrit de mille pages avait pourtant été utilisé par le procureur soviétique pour mettre en accusation le Troisième Reich, lors du procès de Nuremberg. A partir d’archives et d’extraits de films d’époque, Guillaume Ribot, secondé par Antoine Germa, retrace cette histoire de terreur et d’amnésie, dans toute sa complexité. Il brosse aussi le portrait d’un directeur de théâtre, Solomon Mikhoels, et de deux écrivains, Ilya Ehrenbourg et Vassili Grossman, qui témoignèrent de la barbarie nazie et se heurtèrent à la violence du totalitarisme stalinien. Le manuscrit fut retrouvé des années plus tard. Il fut édité en Israël en 1980, puis, après la chute de l’URSS, en Lituanie en 1993, en France en 1995 et en Russie en 2010.  

Modalités de diffusion

Pour toutes les structures non-commerciales

Pour acquérir le DVD avec droits de prêt et de consultation sur place : ADAV

Contact : contactadav-assoc.com

Production

Films du poisson

documentairefilmsdupoisson.com

Date de mise à jour :