Altérations
Film soutenu

Altérations / Kô Murobushi

réalisé par Basile Doganis

« Aucune origine, aucun but, nul départ, nulle arrivée, l’heure zéro du corps ». L’image frémissante du film de Basile Doganis accompagne le corps en feu de Kô Murobushi, danseur de butō japonais, pour une lente et longue danse en suspension. D’une image à l’autre, les lumières projetées sur son corps et les vibrations sonores envoûtantes donnent le sentiment d’une traversée se déroulant dans un entre-temps, à la limite entre la vie et la mort. Le corps nu, peint, masqué, terreux ou luisant, et en perpétuelle transformation, le danseur traverse le film où se succèdent et se confondent danses et matières. Entre ces mouvements se déroule un texte, celui du danseur lui-même, une percée dans son rapport à la danse et à la vie. Il y évoque Hijikata, pionnier du butō et professeur, dont les danses se reflètent sur le danseur. Leurs gestes alors se confondent et matérialisent la transmission. Murobushi est parfois une ombre, parfois une projection, présent, absent, il semble être comme au bord d’un gouffre, retenu par les images. Les cadres participent aux altérations du corps du danseur et à son lent réveil vers la mort jusqu’à le faire retrouver sa momie, ténébreuse compagne dont les membres finissent par remplacer ceux de Murobushi. Un film-danse pour accompagner la fin d’une vie et le renouvellement d’un corps - « rien avant rien après, danser ».
–Clémence Arrivé

 

Informations

Date de sortie : 2018
Durée : 49 minutes
Pays : FRANCE
Production : Anne-Catherine Witt (Macalube Films), Marie Masmonteil (Elzévir Films), Denis Carot (Elzévir Films)