MÉMOIRES D'UN CONDAMNÉ
Film soutenu

Mémoires d'un condamné

réalisé par Sylvestre Meinzer

« Le 25 novembre 1910, au nom du peuple français, la Cour d'Assise de Seine Inférieure déclare Jules Durand coupable de complicité d'assassinat et ordonne qu'il ait la tête tranchée sur la place publique ».
Comment raconter le parcours de cet ouvrier-charbonnier, militant syndicaliste, membre de la ligue des droits de l'homme, qui a été condamné à mort, puis innocenté, et qui a perdu la raison ?
Au Havre, on trouve peu de traces de cette histoire. Les dossiers sur « l'affaire Dreyfus du pauvre » ont mystérieusement disparu et la ville n'a cessé de se reconstruire recouvrant ses blessures d'un sédiment de nouveauté et d'oubli.
Muni de deux portraits qui le représentent, je marche dans les rues du Havre à la recherche des protagonistes et des lieux du drame. Un docker, un syndicaliste, un juge, un psychiatre d'aujourd'hui observent ces deux images, et interrogent leur propre mémoire.

Informations

Date de sortie : 2015
Durée : 50 minutes
Pays : France
Production : Lardux Films

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2017

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'Images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi avons nous retenu ce film ?

par Sarah Doucet , MÉDIATHÈQUE D'ORLÉANS
Membre de la commission de sélection d'Images en bibliothèques
Sylvestre Meinzer réhabilite dans son film le destin héroïque et tragique de Jules Durand. Accusé à tort en 1910 d’un meurtre qu’il n’a pas commis, ce docker syndicaliste havrais se retrouve au cœur d’une machination juridique censée mettre fin à une révolte ouvrière qui gronde. Condamné à mort puis finalement gracié, c’est de folie qu’il mourra. La réalisatrice mène l’enquête bien que les documents officiels les plus importants aient mystérieusement disparus, en interrogeant divers protagonistes, en fouillant un passé trouble et en réveillant les mémoires. La lecture des lettres de Jules Durand envoyées à sa femme pendant sa détention et le témoignage de sa petite fille rendent poignant le récit de cette vie brisée.
Nous sommes si étonnés en découvrant le film de ne pas connaitre l’histoire de cette figure emblématique du syndicalisme, de cette injustice sociale tombée dans l’oubli, alors qu’elle suscita de vives réactions dans le monde ouvrier en France et dans le monde entier, que l’on ne peut que saluer le formidable travail de la réalisatrice.

4 séances organisées

Projection Mois du doc 2017

Cinéma Le Rio (Centre-Val de Loire – Saint-Florent-sur-Cher)
Programmée par : Philippe Sellier, CINÉMA LE RIO (Centre-Val de Loire – SAINT-FLORENT-SUR-CHER)
Cycle :
Des engagements et des luttes composé de 3 films et 1 accompagnement

Projection Mois du doc 2017

Cinéma les 400 coups (Nouvelle-Aquitaine – Châtellerault)
Programmée par : Equipe Cinéma-400-Coups, CINÉMA LES 400 COUPS (Nouvelle-Aquitaine – CHÂTELLERAULT)
  • En présence de la réalisatrice Sylvestre Meinzer. Séance organisée en partenariat avec la LDH.

Projection Mois du doc 2016

Le Sirius (Normandie – Le Havre)
Programmée par : Ludivine Roger, MÉMOIRE AUDIOVISUELLE DE HAUTE-NORMANDIE - PÔLE IMAGE HAUTE NORMANDIE (Normandie – ROUEN)

Projection Mois du doc 2016

Omnia République (Normandie – Rouen)
Programmée par : Ludivine Roger, MÉMOIRE AUDIOVISUELLE DE HAUTE-NORMANDIE - PÔLE IMAGE HAUTE NORMANDIE (Normandie – ROUEN)

Modalités de diffusion

Pour les bibliothèques accueillant du public

Pour acquérir le DVD avec droits de prêt et de consultation sur place exclusivement.

Producteur du film

Pour toute question sur la diffusion du film.

Contact : lardux@lardux.com