Tendre des fils / visuel
Film soutenu

Tendre des fils

réalisé par Thomas Roussillon

Depuis trente ans, à Saint Flour de Mercoire, en Lozère, l'association "l'Hermine de Rien" conduit un travail de création, de diffusion et de formation artistique. Les participants aux ateliers "Nomades" et "Polymômes" se retrouvent au Théâtre de l'Arentelle, pour imaginer, interpréter et mettre en scène.
De juin à décembre 2016, j'ai filmé les petits et grands artistes de passage, le temps de chercher à saisir le lien qui les unit à cette scène vicinale en campagne.

Informations

Date de sortie : 2017
Durée : 76 minutes
Pays : France
Production : L' Hermine de rien

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2018

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'Images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi avons nous retenu ce film ?

par Jean-Francois Baudin , MÉDIATHÈQUE DÉPARTEMENTALE DU RHÔNE
Membre de la commission de sélection d'Images en bibliothèques
Depuis trente ans, à Saint Flour de Mercoire, en Lozère, l’association «l’Hermine de Rien» conduit un travail de création, de diffusion et de formation artistique. Les participants aux ateliers «Nomades» et «Polymômes» se retrouvent au Théâtre de l’Arentelle, pour imaginer, interpréter et mettre en scène. De juin à décembre 2016, Thomas Roussillon a filmé les petits et grands artistes de passage, le temps de chercher à saisir le lien qui les unit à cette scène vicinale en campagne.Le film est produit par « L’Hermine de rien », de fait, il présente une image très positive de l’action de ses deux fondateurs, Geneviève Blanc et Bruno Hallauer. Tout en étant assez classique dans sa forme, (témoignages des stagiaires et des artistes de passages, extraits de pièces jouées, de moments de vie quotidienne), le film documente avec précision les contours d’une expérience de théâtre vivant unique en son genre. Les méthodes mises en œuvre sont constamment empreintes d’une bienveillance protectrice et encourageante, elles suscitent tant la création que l’envie d’y revenir. Pour la plupart des jeunes participants aux actions de formation, ces passages à l’Arentelle sont déterminants dans leur orientation professionnelle. Cette expérience est reconnue par les artistes qui s’y produisent comme étant à la fois un lieu « hors norme » mais néanmoins ancré dans une réalité locale et rurale et une pratique « hors du temps » et qui suscite de nombreuses vocations artistiques

Modalités de diffusion

Pour les bibliothèques

Pour acquérir le DVD avec droits de prêt et de consultation
sur place exclusivement.