Stéréotypes au cinéma

Une journée pour réfléchir au rôle des bibliothécaires pour sensibliser les publics aux stéréotypes véhiculés par les films.

Éducation aux images Médiation Cinéma de fiction

14 Mai 2018
Bibliothèque nationale de France,

Rôles féminins cantonnés à des figures de second plan, visions néocoloniales de films d'aventures dans des contrées lointaines, caricatures sociales de personnages de banlieues, figures de pin-up sans consistance, représentations réductrices des classes sociales, rôles d'enfants sans profondeur... Le cinéma regorge d'images stéréotypées. À la fois reflet d'une certaine vision du monde et vecteur d'idées reçues, ces stéréotypes véhiculés par les films ont un impact sur les spectateurs et influencent les regards. Récemment, plusieurs films de l'histoire du cinéma ont été revus à travers le prisme des stéréotypes, notamment concernant les femmes. Ces relectures ont donné lieu à de grands débats, tant du côté des professionnels de la culture que des spectateurs, sur les relations entre la liberté de création et d'expression des auteurs et les discriminations alimentées par les oeuvres.

 

En tant que médiateurs culturels, les bibliothécaires questionnent les films de leurs fonds et initient un dialogue avec le public sur ce sujet, lors des emprunts ou à l'occasion d'animations. Ces échanges amènent les bibliothécaires à se poser des questions complexes : la présence de stéréotypes est-elle à prendre en compte lors des acquisitions ? Comment porter le fonds de films, avec sa diversité, et accompagner certaines oeuvres pouvant susciter ce débat ? Quelle analyse faire des films en relation avec le contexte social, politique et historique de l’oeuvre ? Ces réflexions interrogent les missions des bibliothécaires, tout autant qu'elles suscitent des questions cruciales d'éducation au cinéma et d'analyse de films.

À partir d'interventions et de partages d'expériences, cette journée d'étude sera l'occasion de réfléchir ensemble au rôle du cinéma dans la transmission de stéréotypes, à la place de ces films dans les collections des médiathèques, ainsi que de mutualiser des idées d'animations pouvant être mises en place pour accompagner ces questions avec les publics et initier des actions d'éducation au cinéma.

9h15-10h : Accueil des participants
Par Alain Carou, responsable du Pôle image du Département Audiovisuel de la BnF, Jean-Yves de Lépinay, président d'Images en bibliothèques et Isabelle de Souza, membre de la commission Légothèque de l'Abf

10h-11h15 : Introduction sur les stéréotypes au cinéma et dans l’industrie culturelle
Les films, quelques soient leurs sujets et leurs approches, véhiculent parfois des stéréotypes. Mehdi Derfoufi est chercheur et enseignant, il étudie le cinéma, les jeux vidéo et les séries TV, avec une approche genrée/queer et postcoloniale/décoloniale. Il introduira les enjeux d’une analyse des stéréotypes au cinéma.
- Mehdi Derfoufi, enseignant en études cinématographiques et (video)game studies

11h20-12h40 : La place des femmes au cinéma
Brigitte Rollet est spécialiste du cinéma réalisé par des femmes. Son ouvrage "Femme et cinéma : soit belle et tais-toi" décrit le fonctionnement d’un système injuste et les initiatives individuelles et collectives pour faire évoluer la place et la reconnaissance des femmes dans tous les métiers du cinéma. Elle viendra présenter cette réflexion en expliquant les incidences sur la représentation des femmes au cinéma, et la transmission de nombreux stéréotypes. 
- Brigitte Rollet, enseignante et chercheuse, auteur de l'ouvrage Femme et cinéma : soit belle et tais-toi

Après-midi

14h-15h15 : Présentation de la plateforme Genrimages et retour d’expérience des ateliers menés par le Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir
- Laetitia Puertas, Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir

15h30-17h : Cinéma et stéréotypes : que faire en bibliothèque ? 
À partir d'exemples concrets, d'idées d'animations et de ressources, les intervenants questionneront le rôle des bibliothécaires pour l'accompagnement du fonds de films auprès des publics, en relation avec la question des discriminations, du sexisme, et de l'interculturalité. 
- Carole Desbarats, critique et historienne du cinéma
- Peggy Vallet, directrice du cinéma Le Studio d’Aubervilliers et programmatrice du Festival Cinégalité
- Stéphanie Alexandre, Cheffe du département médiathèque / Médiathèque Abdelmalek Sayad, Responsable de la programmation cinéma au Musée national de l'histoire de l'immigration
Table ronde modérée par Isabelle de Souza et Marianne Palesse

Informations

Durée
1 jour
Effectif
70 personnes
Tarif

Gratuit sur inscription pour les adhérents d'Images en bibliothèques

 

S'inscrire

L'inscription par mail auprès d'Adèle Calzada
01 43 38 07 97 / mail

En savoir +

Cette journée a été filmée, retrouvez la captation vidéo

Les partenaires

Sur le même thème :

Éducation aux images