A Bright Light - Karen and the Process

Réalisé par Emmanuelle Antille

Karen Dalton est une figure majeure et pourtant méconnue de la musique folk américaine. Auréolée d’un bref succès dans la scène du Greenwich Village new-yorkais, elle était alors acclamée par des musiciens comme Bob Dylan. Mais Dalton n’était pas faite pour les conventions de l’industrie : musicienne prodigieuse, elle était surtout une femme libre qui a choisi de vivre dans les marges. Elle a connu la tristesse profonde, le chagrin d’amour, la solitude, et sa voix brisée reflète cette douleur dans une musique déchirante.

Entre journal intime et biopic, l’artiste Emmanuelle Antille entreprend un long voyage sur les traces, à travers les États-Unis, de cette star maudite, pour mieux questionner son propre processus créatif.

Où se situe la frontière qui sépare la création de la vie intime ? Pour la réalisatrice qui explore la limite entre le réel et l’onirique, Dalton prend ici les contours d’une apparition fantomatique. A Bright Light - Karen and the Process est peut-être plus une histoire de doubles qu’un film sur la vie d’une autre. Ici, le cinéma devient un dialogue possible avec soi-même. Une faible lumière. Un éclat. (Elena López Riera - Visions du Réel)

Informations

Année : 2018

Durée : 93 mn

Pays de production : Suisse

Production : Intermezzo Films, Rubis Films

FacebookFacebookemail

Modalités de diffusion

Pour toutes les structures

LIGHTDOX

Anna Berthollet : hellolightdox.com

Tarif spécial dans le cadre du Mois du doc 2021 :

250 euros

Supports de diffusion : DCP, Fichier digital

Date de mise à jour :