Film soutenu

Le bon grain et l'ivraie

Réalisé par Manuela Frésil

En 2015, Manuela Frésil rencontre les familles qui vivent à la rue à Annecy. Elle filme une année durant la vie des enfants qui vivent là leur vie d’enfants tandis que les parents silencieux et inquiets tentent de préserver un semblant de vie de famille. Les conditions de vie sont rudes et plus encore quand sur décision du préfet le Centre qui les héberge ferme. L’hôtel social, le square au centreville, l’appartement prêté, toutes les nuits il faut trouver où dormir. Et pour ces enfants se raconter une normalité entre l’école et le foyer. Même lorsque c’est l’hiver, lorsqu’il neige dehors et que la gare est le seul refuge pour la journée, personne ne songe à rentrer au pays. Ce pays n’est souvent déjà plus que celui de leurs parents pour ces enfants qui manient la langue française comme s’ils étaient nés là. Pour la première fois, Manuela Frésil réalise un film seule, avec une caméra, un micro et une voiture. Elle le réalise seule, c’est-à-dire sans équipe, mais en vérité seule elle ne l’est jamais. Elle est avec ces enfants, elle les regarde autant qu’ils la regardent, ils lui racontent leur quotidien, leur espoir, les peurs, ce qu’ils comprennent aussi de situations qu’ils ne comprennent pas. Ils jouent pour elle, ils jouent avec elle. La cinéaste ainsi est tirée à l’intérieur de son film, hors cadre mais dans un contre-champ omniprésent que l’on se figure aisément. En filmant ces enfants auxquels l’état français refuse l’asile, Manuela légitime leur présence autant à nos propres yeux qu’aux leurs, ils sont sur le devant de la scène. Face à la caméra, ils vivent, s’amusent, bavardent, ils existent aux yeux de tous, ils sont à leur place ici et maintenant. –Catherine Bizern

Informations

Année : 2018

Durée : 94 mn

Pays de production : FRANCE

Production : Gaël Teicher (La taverse), Christian Lelong (Cinédoc Films)

FacebookFacebookemail

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2019

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi nous avons retenu ce film ?

par Raphaëlle Pireyre, IMAGES EN BIBLIOTHÈQUES

Membre de la comission de sélection d'images en bibliothèques

Le Centre, l’ancienne colonie de vacances qui surplombe le lac d’Annecy a changé de fonction. Dans ce décor grandiose de vacances, Manuela Frésil a filmé sur le temps long des enfants originaires du Kosovo qui logent dans ce centre d’accueil avec leurs familles. En rejetant bord cadre les adultes et leurs préoccupations, en filmant à hauteur d’enfants, toujours, les jeux, les chansons, elle touche à l’injustice profonde que vit cette population ballottée chaque nuit depuis plusieurs années d’un refuge à un autre pour avoir fui la guerre de leur pays. Mais la grande force de ce film réside dans ces scènes où la réalisatrice sort de son rôle pour emmener les enfants jouer à la montagne, brouillant les codes habituels de la distance entre filmeur et filmé. On a peu souvent vu au cinéma tant de respect dans la façon de recueillir et enregistrer la parole de ceux qui apparaissent comme des personnes avant d’être des enfants.

Les + d'IB

Voir ce film

Adhérents IB : accéder aux liens de visionnage
Non Adhérents : IB peut vous transmettre un lien de visionnage du film sur demande, moisdudocatimagesenbibliotheques.fr (contactez nous)

2 projection(s) organisée(s)

Modalités de diffusion

Pour toutes les structures non commerciales

Tarif DVD et Blu-ray : 15 € TTC l’unité Tarif fichier numérique (clé USB, disque dur, envoi par ftp) : à partir de 5 € TTC selon le support choisi et le nombre de titres commandés Les tarifs comprennent les droits de consultation sur place, le prêt aux particuliers gratuit, et les droits de projection publique non commerciale.

Contact : idccnc.fr

Producteur du film

LA TRAVERSE

Gaël Teicher

33.1 49 88 03 57

nostraversesgmail.com

Date de mise à jour :