Film soutenu

Les Fantômes du sanatorium

Réalisé par Frédéric Goldbronn

Le Sanatorium des étudiants de Saint-Hilaire fut construit dans les années trente dans les Alpes iséroises pour accueillir les malades atteints de tuberculose. Loin du Quartier Latin, les étudiants y formaient une petite communauté à leur image, avec son folklore et son langage. Le bâtiment désaffecté comme un paquebot échoué dans la montagne forme une ombre du passé dominant la vallée. Roland Barthes y séjourna de 1942 à 1945, années durant lesquelles il entretint une importante correspondance avec Philippe Rebeyrol.

À travers des images d'archives pour la plupart privées, des lettres et partitions inédites de l'auteur et une exploration des bâtiments abandonnés, le film organise un pont subtil entre les temps d'un lieu emblématique connu dans toute la France sur trois générations de tous milieux sociaux.

Compositeur-trice de la musique originale du film
Louis Chenu

Informations

Année : 2020

Durée : 59 mn

Pays de production : France

Production : Les Films-Cabanes

FacebookFacebookemail

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2021

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi nous avons retenu ce film ?

par Marie-Hélène Tomas, MÉDIATHÈQUE INTERCOMMUNALE GILBERT DALET

Membre de la commission de sélection d'images en bibliothèques

C'est lors de son séjour au sanatorium des étudiants de Saint-Hilaire du Touvet que Roland Barthes vit une période déterminante de sa carrière littéraire, puisque ses premiers textes y seront publiés (revue "Existences"). Dans ce documentaire, Frédéric Goldbronn met en parallèle la destruction récente du centre avec cette partie de la vie de l'écrivain. Au travers des lectures de sa correspondance à son ami d'enfance Philippe Rebeyrol, le film évoque l'histoire d'un lieu, d'une époque, celle du SANA en pleine activité où la vie d'étudiants en convalescence accueillait, des années 30 aux années 60, un vivier intellectuel des plus riches ainsi qu'une vie culturelle intense. Paradoxalement, ce lieu emblématique n'en était pas moins un lieu d'isolement. Le film repose sur cette ambivalence, ponctué par une superposition d'images passées et contemporaines et de longs travellings dans les couloirs en ruines qui rythme le récit du patient R. Barthes.

 

1 projection(s) organisée(s)

Modalités de diffusion

Pour les bibliothèques

- Projection publique, consultation sur place et à domicile avec l'abonnement à la plateforme lesyeuxdoc.fr - Projection publique avec le mini-forfait "Découverte" qui permet de diffuser 3, 5 ou 8 films

Contact abonnés : Aurélie Solle, aurelie.sollebpi.fr / 01 44 78 45 70 Contact non abonnés : Marina Mis, marina.misbpi.fr / 01 44 78 45 18

 

Production

Les films-cabanes

contactfilms-cabanes.net

Date de mise à jour :