Film soutenu

Nous les filles-mères

Réalisé par Sophie Bredier

Peut-on imaginer à l’heure des procréations médicalement assistées, du mariage homosexuel et des nouveaux combats féministes, qu’il fut une époque où l’opprobre pesait sur les "filles-mères" ? Pourtant ce passé refoulé n’est pas si lointain. Les traces sont toujours là, à vif du combat que ces femmes, abusées ou abandonnées, durent mener pour élever seules leur(s) enfant(s). Mai 68 est passé par là, avec la contraception et la loi sur l’avortement, et progressivement ces "filles-mères" sont devenues des "mères célibataires".

En mêlant témoignages et archives, ce film raconte, par ellipses et dates-clés, l’évolution et la permanence du regard posé sur les "filles-mères" et déroule les grandes étapes de la politique familiale en se focalisant sur l’histoire des institutions maternelles de l’après-guerre à nos jours. Camélia Jordana prête sa voix aux lettres et journaux intimes de "filles-mères", anonymes ou disparues, et fait résonner cette histoire au présent. Quant à Nadine Lefaucheur, intellectuelle et féministe engagée, elle nourrit le film de ses connaissances historiques et de ses propres expériences, redonnant à ces mères courage la place qu’elles méritent dans l’histoire des femmes.

Compositeur-trice de la musique originale du film
Stéphan Oliva

Informations

Année : 2020

Durée : 62 mn

Pays de production : France

Production : Zadig Productions

FacebookFacebookemail

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2021

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi nous avons retenu ce film ?

par Marina Mis, AGENCE DU COURT MÉTRAGE

Membre de la commission de sélection d'images en bibliothèques

De nos jours en France, imaginer des femmes maltraitées à cause de leur condition de mères célibataires et presque enfermées de nombreux mois dans des maisons maternelles nous paraît digne d’un scénario de science-fiction. C’est pour cette raison que ce documentaire paraît aujourd'hui nécessaire pour rappeler les nombreuses transformations du droit de la famille pendant le XXe siècle et les mettre en parallèle du progrès des droits des femmes. Sophie Brédier, de ses films Nos traces silencieuses (1998) à Maternité secrète (2017) a mené une réflexion parfois personnelle sur l’enfance, l’identité et les origines. Elle aborde ce nouveau sujet sur la famille du point de vue des femmes. Touchant de par sa retenue et sa justesse, Nous, les filles-mères alterne témoignages, prises de paroles de spécialistes et images d’archives. De l'après-guerre à nos jours, aux confins de la sociologie, la politique et l’histoire, la réalisatrice parvient à restituer la dimension universelle des trajectoires de ces femmes sans maris, pour la plupart abandonnées ou violées, et à faire comprendre pourquoi cette appellation de “fille-mère” est encore source de colère et d'humiliation.

 

Modalités de diffusion

Pour les bibliothèques

- Projection publique, consultation sur place et à domicile avec l'abonnement à la plateforme lesyeuxdoc.fr - Projection publique avec le mini-forfait "Découverte" qui permet de diffuser 3, 5 ou 8 films

Contact abonnés : Aurélie Solle, aurelie.sollebpi.fr / 01 44 78 45 70 Contact non abonnés : Marina Mis, marina.misbpi.fr / 01 44 78 45 18

Pour toutes les structures non-commerciales

Pour acquérir le DVD avec droits de prêt et de consultation sur place : ADAV

Contact : contactadav-assoc.com

Ayant-droit

Zadig Productions

nadine.belkacemizadigproductions.com

Date de mise à jour :