Film soutenu

À qui veut bien l'entendre

Réalisé par Jerôme Florenville

À qui veut bien l’entendre met en scène les acteurs de l’improbable milieu du Noise et des musiques bruitistes ou extrêmes. Ces artistes ont fait le choix de la transgression dans une démarche jusqu’au-boutiste sous des formes pour le moins diverses. À partir de la voix, d’objets usuels détournés ou d’instruments de leur fabrication, ils développent leur propre langage et bousculent sans ménagement l’auditeur, le plongeant dans des univers sonores aux topographies inconnues. Réunis en huit clos pour les besoins du film, ces neuf turbulents artistes français, européens et sud-américains confrontent et interrogent leurs pratiques. L’occasion pour chacun de nous faire partager une performance inédite…

Informations

Année : 2020

Durée : 90 mn

Pays de production : France

Production : Kanari Films

FacebookFacebookemail

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2021

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi nous avons retenu ce film ?

par Julien Farenc, BPI - BIBLIOTHEQUE PUBLIQUE D'INFORMATION

Membre de la commission de sélection d'images en bibliothèques

Jérôme Florenville convoque une scène musicale très souterraine, mais bien présente depuis les années quatre-vingt dans de nombreux pays. La rencontre se déroule à Alfortville, dans les studios de La Muse en circuit. Autour d’un plateau de radio, deux musiciennes s'entretiennent à bâtons rompus avec trois musiciens, pour confronter leurs pratiques respectives. Quand la conversation s'interrompt, les musiciens sont filmés le temps d'un court set. Chacun installe le matériel bricolé par ses soins, une lutherie qui procède d’une forme d’art fragile et éphémère, vivant et insaisissable. L’appétit prononcé pour le recyclage des rebuts de l’industrie, pas toujours musicale, témoigne d’une attitude en rupture radicale avec l’économie du spectacle. Cette radiographie de pratiques fondées sur l'improvisation du geste, bouscule nos limites de la perception. Elle souligne l’engagement physique parfois très violent du performeur, et un plaisir certain pour la saturation du spectre sonore.  

Modalités de diffusion

Pour toutes les structures non-commerciales

Pour acquérir le DVD avec droits de prêt et de consultation sur place : ADAV

Contact : contactadav-assoc.com

 

 

Distributeur

Kanari Films

distributionkanarifilms.fr

Date de mise à jour :