Film soutenu

Visages d'une absente

Réalisé par Frédéric Goldbronn

L’absente, c’est la mère disparue du réalisateur, une figure qu’il convoque en interrogeant la mémoire de ses enfants, nés de pères différents et qui n’ont pas grandi ensemble. Il confronte ces mémoires trop pleines ou trop vides (ou trop pleines de leur vide) aux traces que sa mère a laissées, lettres et photos sans légendes ou parfois déchirées. Il retourne sur les lieux qu’elle a traversés, du 16e arrondissement à Aubervilliers, en passant par Saint-Germain-des-Prés, enquête dans les archives et découvre son secret, l’histoire douloureuse de son enfance et de sa jeunesse sous l’Occupation. Au fur et à mesure, ces fragments s’assemblent, restituant l’unité d’une vie qui, dans son désordre même, dit quelque chose de la liberté d’une femme du vingtième siècle.

Compositeur-trice de la musique originale du film
Elizabeth Mara Bossero

Informations

Année : 2013

Durée : 95 mn

Pays de production : France

Production : Dora Films SAS, Télé Bocal, Inthemood

FacebookFacebookemail

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2013

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi nous avons retenu ce film ?

par Emilie Tayac,

Membre de la commission de sélection d'images en bibliothèques

Un film très personnel, beau et extrêmement touchant. L’écriture à la première personne, très poétique, et l’aspect autobiographique du film confère au récit une forte charge émotionnelle. Toutefois, même si le réalisateur se met en scène, il ne s’impose pas comme l’élément central de son film. En effet chaque témoignage, chaque photo, chaque document d’archives constitue autant d’éléments clés dans l’enquête menée par le réalisateur pour reconstruire l’histoire de sa mère et lever les mystères qui l’accompagnent. En permanence une main est tendue au spectateur qui, au fur et à mesure du film, grâce aux commentaires du réalisateur, se familiarise avec cette famille éclatée que la vie a séparé et qui, grâce à la magie du cinéma se retrouve réunie à l’écran, le temps du film. Tout se passe comme si au final, l’absente du film, sa mère, s’incarnait sous nos yeux et devenait le personnage qui a le plus de présence.

Grâce au travail du réalisateur Madeleine vit plus que jamais dans le film. Soulignons également que la multiplicité des personnages et la complexité de leurs relations aurait pu égarer le spectateur et lui faire perdre le fil de l’enquête. Or, il n’en est rien, bien au contraire, chacun d’entre eux trouve une place harmonieuse dans le film, comme un élément indispensable d’un même puzzle.

7 projection(s) organisée(s)

Projection Mois du doc 2015 - Bibliothèque Beaulieu (Centre-Val de Loire / Châteauroux)

Programmé par : , ( / )

Cycle : Autour d'Annie Ernaux composé de 3 films et 3 événements

  • Cette séance était accompagnée

    Sélection et présentation de films documentaires d'auteurs sur le thème de la famille et d'oeuvres d'Annie Ernaux sur ce thème.Présentation des films réalisés par Frédéric Goldbronn.

Projection Mois du doc 2013 - Espace 1789 (Île-de-France / Saint-Ouen)

Programmé par : Daudet Odile, CINÉMA ROYAL (Nouvelle-Aquitaine / MONT DE MARSAN)

Cycle : Film de Famille composé de 12 films et 5 événements

  • Cette séance était accompagnée

    Rencontre avec le réalisateurCette séance s'inscrit également dans le cadre de la 8ème édition du Festival du Film de Famille.

Modalités de diffusion

Pour toutes les structures non-commerciales

Pour acquérir le DVD avec droits de prêt et de consultation sur place : ADAV

Contact : contactadav-assoc.com

 

Date de mise à jour :