Film soutenu

Fils de Garches

Réalisé par Rémi Gendarme

"Dans les années 80, ceux qui me voyaient pouvaient se dire "cet enfant handicapé tellement mignon, il ne va pas vivre bien longtemps". Alors il fallait aller à Garches. Là-bas, on soignait, on soignait… on réparait. On mettait droit et c’était dur. Je pars à la recherche des anciens enfants qui, comme moi, se rendaient là-bas pour se faire redresser. Ensemble nous plongeons dans les souvenirs de longs moments passés l’hôpital de Garches : à peu prés tous les soignants nous faisaient mal pour notre bien. Entre ces rencontres, mes déambulations dans Garches et ma confrontation avec d’anciens médecins, je tente de créer une "communauté de souvenirs"."

Informations

Année : 2020

Durée : 90 mn

Pays de production : France

Production : The Kingdom, Wag Prod, AGM Factory

FacebookFacebookemail

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2020

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi nous avons retenu ce film ?

par Laura Tamizé, MÉDIATHÈQUE DU RIZE

Membre de la comission de sélection d'images en bibliothèques

Rémi a 35 ans, il est handicapé moteur et dépendant physiquement. Comme beaucoup d’enfants handicapés il a subi un grand nombre d’opérations qui l’ont traumatisé, tant dans sa chaire que dans son estime de soi. Son film est la construction d’un récit partagé sur l’hôpital de Garches, un lieu où médecins, orthopédistes et soignants ont expérimentés en pensant aider les enfants qui leur étaient confiés. Des années plus tard, certains de ces enfants devenus adultes acceptent de participer au film de Rémi. Ils témoignent tou.te.s de la  même chose : l’injonction à la validité, qui serait le seul corps valable, est une torture physique, intime et sociale.

Cette injustice crée de la souffrance chez les concerné.e.s et leurs proches qui n’y vont pas par 4 chemins pour raconter l’incohérence, la peur, la mort, la fatigue et la colère face à l’incapacité des personnes valides à éprouver et à parler de la vie handicapée. C’est un film difficile à montrer mais absolument nécessaire et porté par une intelligence émotionnelle rigoureuse qui permet d’échapper aux discours bien-pensants. La musique y joue un rôle principal, montrant ainsi la nécessité de prendre du recul, de sortir du pathos pour entrer dans une réflexion qui s’approuve physiquement.

Modalités de diffusion

Distributeur du film

THE KINGDOM 
Tél : 06 51 22 77 20
distrib.thekingdomgmail.com

Pour les bibliothèques

Pour acquérir le DVD avec droits de prêt et de consultation sur place uniquement   

Date de mise à jour :