Film soutenu

Le Premier mouvement de l’immobile

Réalisé par Sebastiano D'Ayala Valva

Le souvenir d’enfance d’une musique terrifiante met le réalisateur en quête de son mystérieux aïeul, le compositeur Giacinto Scelsi. Déclarant ne pas être l’auteur de sa musique et la recevoir des divinités, Scelsi interdisait qu’on le prenne en photo et vivait reclus dans son appartement à Rome. Ici, vers la fin de sa vie, il enregistra ses mémoires et sa pensée sur des bandes magnétiques, qu'il demanda de ne rendre publiques que quinze ans après sa mort. Scelsi revient dans ce film, tel un esprit, sous la forme qu'il a toujours privilégiée : l'onde sonore. Le réalisateur part à sa rencontre en écoutant sa voix, sa musique et les interprètes que Scelsi a choisi pour interpréter son œuvre. Une plongée verticale dans l’univers spirituel et sonore d’un artiste invisible.

Informations

Année : 2018

Durée : 82 mn

Pays de production : France

Production : Les Films de la Butte, Ideacinema

Distinctions

2021 : Scam - Paris (France) - Étoile de la Scam 2019 : FILAF - Festival International du Livre d'Art et du Film - Perpignan (France) - FILAF d'Argent 2018 : IDFA - International Documentary Festival Amsterdam - Amsterdam (Pays-Bas) - Best First Appearance
FacebookFacebookemail

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2022

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi nous avons retenu ce film ?

par Arlette Alliguié, BPI - BIBLIOTHEQUE PUBLIQUE D'INFORMATION

Membre de la commission de sélection d'images en bibliothèques

Continent inexploré au cinéma, la musique contemporaine recèle nombre de territoires secrets et de personnalités fascinantes. Le compositeur italien Giacinto Scelsi (1905-1988) en est une. Si secret, si mystérieux qu’il fallait un familier, son petit-fils, pour en révéler l’art et l’âme, un étranger serait resté à la porte. Scelsi voulait qu’il ne reste rien de son existence, que seule son œuvre, qu’il disait avoir reçue des dieux hindous, subsiste. Le film fait une large place à l’écoute musicale, l’accompagnant de séquences animées qui agissent comme des images mentales. En l’absence d’archives personnelles, le réalisateur a recueilli les témoignages de ceux qui ont côtoyé Scelsi, de son chauffeur à son fils et aux quelques interprètes femmes qui ont été initiées à cette musique transcendantale. Évoluant entre les arcanes de la technique musicale et le portrait d’un homme peu ordinaire (était-il fou ?), Le Premier mouvement de l’immobile réussit à captiver de bout en bout.

2 projection(s) organisée(s)

Modalités de diffusion

Pour les bibliothèques

- Projection publique, consultation sur place et à domicile avec l'abonnement à la plateforme lesyeuxdoc.fr

- Projection publique avec le mini-forfait "Découverte" qui permet de diffuser 3, 5 ou 8 films

Contact : Aurélie Solle, aurelie.sollebpi.fr / 01 44 78 45 70

 

Distribution

Les films des deux rives

Contact : filmsdesdeuxrivesyahoo.fr / nicolas.lesoultwanadoo.fr

Date de mise à jour :