Film soutenu

Monsieur Deligny, vagabond efficace

Réalisé par Richard Copans

La vie de Fernand Deligny, éducateur célèbre, et son désir de cinéma croisent son accueil d’enfants autistes. De l’hôpital d’Armentières en 1940 au hameau de Graniers, Deligny invente des lieux de vie qui permettent aux enfants et adolescents d’échapper à l’enfermement. Il crée du collectif et du réseau ; il invente un atelier permanent de recherche sur ce qui fait l’humain au–delà du langage. On le connaît pour 2 films : « Le Moindre Geste » et « Ce Gamin là ». Mais il n’a cessé pendant 40 ans d’articuler ses expériences de vie avec des essais cinématographiques. Truffaut sera un de ses compagnons de route.

Informations

Année : 2020

Durée : 95 mn

Pays de production : France

Production : Les films d'ici

FacebookFacebookemail

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2021

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi nous avons retenu ce film ?

par Dominique Richard, BPI - BIBLIOTHEQUE PUBLIQUE D'INFORMATION

Membre de la comission de sélection d'images en bibliothèques

Richard Copans, producteur de plus de 2OO films documentaires avec la maison de production Les Films d’Ici, aime passer derrière la caméra pour les sujets qui lui tiennent à coeur. Sa rencontre avec Deligny remonte à 1974 lorsqu’il vient aider sur le tournage de « Ce gamin, là », film réalisé par Renaud Victor sur Deligny. L’éducateur, militant de l’éducation populaire mène une expérience de vie commune avec des autistes mutiques et une poignée d’adultes. dans les Cévennes. Dans Monsieur Deligny, Copans retrace la relation de l’éducateur au cinéma, vecteur nécessaire « pour montrer qu’un enfant fou n’est pas à mettre au rebut ». Cela donnera « Le Moindre geste », tourné par Deligny, Josée Manenti et Jean-Pierre Daniel et Yves, jeune autiste. Le film produit et soutenu par Chris Marker, sera présenté à Cannes en 1971. C’est aussi l’évocation de l’amitié entre François Deligny et le cinéaste François Truffaut, tous les deux passionnés par le livre du docteur Itard sur un enfant sauvage. Truffaut produira avec d’autres « Ce gamin, là ». Copans manie avec virtuosité les divers matériaux qui composent son film : les scènes tournées par Deligny avec les enfants, accompagnées de ses textes lus par l’acteur Jean-Pierre Darroussin ; les feuillets des correspondances, les notes, les dessins des lignes d’erre, les photographies. Il filme les « outils » du cinéma de ces années : la caméra Bolex dont on remonte manuellement le moteur, la caméra Eclair 16 Coutant qu’on charge de pellicule avec des gestes sensuels, une vielle visionneuse. Si le réalisateur rend hommage à Deligny, c’est aussi le cinéma qu’il célèbre et ce qu’il rend possible.

2 projection(s) organisée(s)

Modalités de diffusion

Pour les bibliothèques

Pour acquérir le DVD avec droits de prêt et de consultation sur place.

Contact : contactadav-assoc.com

 

Date de mise à jour :