Film soutenu

A River Runs, Turns, Erases, Replaces

Réalisé par Shengze Zhu

Une étude des espaces urbains dans la ville de Wuhan, le long du fleuve Yangtsé. La ville est une scène commune où les individus se produisent de différentes façons. Certains dansent, chantent, nagent ; d’autres manient une pelle, un fer à souder, un marteau. Ce paysage évolutif est continuellement sculpté par la nature et transformé de façon spectaculaire par le rugissement des machines et les immeubles qui ne cessent de s’élever.

Informations

Année : 2021

Durée : 87 mn

Pays de production : États-Unis

Production : Burn The Film

FacebookFacebookemail

Avis

Ce film a été retenu - Commissions 2021

Composée de bibliothécaires, la commission de sélection de films documentaires d'images en bibliothèques prospecte la production récente et sélectionne des films pour une diffusion en bibliothèque.

Pourquoi nous avons retenu ce film ?

par Carole VIDAL, MÉDIATHÈQUE JEAN JACQUES ROUSSEAU

Membre de la commission de sélection d'images en bibliothèques

Shenze Zhu, née en 1987 à Wuhan, vit à Chicago depuis 2016. Constatant que sa ville d’origine devient méconnaissable, elle y retourne filmer l’évolution du paysage et la façon dont les habitants y réagissent. Tourné de 2016 à 2019, le projet précède la pandémie. Les images et les sons aussi, donc. Avec des cadrages impressionnants de pertinence, des plans très larges et fixes, donnant le temps non seulement de voir mais de regarder ; et un riche paysage sonore, s’installe un sentiment très fort d’immersion et d’appartenance à ce paysage. Dans une chronologie de tournage inversée, se dévoile une histoire tendre des habitants, nageurs, danseurs, et autres promeneurs, une histoire sans concession de l’État chinois, hors champ, et des ses acteurs involontaires, ouvriers, énormes grues, machines de chantiers et portes containers démesurées. L’impasse de l’histoire en direct est pourtant impossible : Shengze Zhu décide alors d’un dispositif de texte à l’écran, en surimpression des images. Des lettres écrites aux défunts par des parents, des enfants. Magnifique et intime contrepoint.

Rendre non exotique ce qui ne doit plus l’être, tant les proximités entre les populations urbanisées sont réelles, voilà une des réussites majeures de ce film.

Modalités de diffusion

Pour les bibliothèques

Film disponible en consultation sur place et projection publique avec l'abonnement à la plateforme lesyeuxdoc.fr 

Contact : Aurélie Solle aurelie.sollebpi.fr / 01 44 78 45 70 

Producteur du film

BURN THE FILM

burnthefilmgmail.com

Société de production basée en Chine (à contacter en anglais).

Date de mise à jour :