Rencontre professionnelle : la participation des publics

Présentation de la rencontre professionnelle sur la participation des publics organisée par Images en bibliothèques en partenariat avec les étudiants du master médiation et création artistique de l'Université Sorbonne-Nouvelle en ligne le 8 décembre 2020

Pourquoi choisir de traiter de cette question de la participation des publics ? 

Tout simplement parce que les réflexions, mais aussi les actions, qui se développent davantage d’années en années autour de cette façon d’envisager la médiation, la transmission, et la culture elle-même, sont vives au sein des médiathèques publiques, et avec raison.

Nos pratiques professionnelles en sont bouleversées. Plus que jamais les publics peuvent et doivent être invités à ne pas être simplement les spectateurs ou les simples destinataires de nos services.

En proposant à nos adhérents cette rencontre professionnelle, nous voulons enclencher une mise en commun de réflexions, d’expériences, de projets, dans lesquels nous pourrons collectivement puiser pour comprendre et agir. Compte tenu de la situation sanitaire, cette rencontre ne se déroulera pas comme prévu à la Bibliothèque Nationale de France, notre habituel partenaire. Elle se tiendra d’abord en ligne, le 8 décembre, sous la forme d’une table ronde, sur inscription.

Elle se tiendra aussi sous la forme d’un corpus de textes et de vidéos, riche et évolutif, conçu par notre équipe et par un groupe d’étudiants et d’étudiantes du Master 2 « Médiation et création artistique » de Paris 3 – Université Sorbonne Nouvelle. En introduction, sur cette page, vous trouverez un « prologue vidéo » proposé par le président d’Images en bibliothèques, Jean-Yves de Lépinay. Et une présentation, en vidéo également, des participants à la table ronde.

Cette page sera enrichie, dans les jours qui viendront, d’une sélection des temps forts de la table ronde, ainsi que de quelques « bonus » !

 

 

 

Table ronde : LES INTERVENTIONS

Alexandra Dupuy-Liri, de l’association "Tous les docs", qui anime un ciné-club dans la médiathèque de Bagneux avec un groupe de patients adultes d’un centre thérapeutique

  • "On parle de déstigmatisation, le patient est avant tout citoyen et peut profiter de l'offre culturelle de la ville."

 

Amandine Granger, pour la structure Cent soleils à Orléans, qui coordonne le dispositif "Les Enfants programmateurs"

  • "Le film documentaire offre beaucoup de possibilités en termes pédagogiques, on peut travailler les élèves sur un tas de matières différentes."

 

Anne-France Kogan, professeure en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Rennes 2

  • "Le discours d'escorte d'internet fait largement écho à celui de la citoyenneté culturelle."

 

Benoît Labourdette, cinéaste, pédagogue, expert nouveaux médias et innovation culturelle

  • "Cette confiance qu'on choisit de mettre dans les autres, c'est un risque qu'on prend, ça nous change. On prend le risque de pouvoir être enrichi par l'autre."

 

Manon Ott, cinéaste et chercheuse en sciences sociales

  • "J'ai essayé de me rapprocher, avec ce film, de paroles et de subjectivités aussi bien intimes que politiques. Des paroles qui font rupture car ce sont des paroles que d'ordinaire on n'entend pas."

 

Camille Vroman, bibliothécaire à la Bibliothèque Louise-Michel à Paris, qui a mené une expérience de "Biblioremix"

  • "Les aides bibliothéquaires, c'est encadrer l'action de ces enfants, formaliser leur participation pour l'encourager."

 

Léa Gagnant, chargée de mission à Images en bibliothèques

  • "Faire participer les publics, c'est également leur donner la possibilité de s'approprier les lieux dans lesquels ils évoluent."

 

 

Les intervenants

Cette rencontre a été introduite et animée par Jean-Yves de Lépinay, Président d'Images en bibliothèques.
Avec :

- Alexandra Dupuy-Liri, de l’association "Tous les docs", qui anime un ciné-club dans la médiathèque de Bagneux avec un groupe de patients adultes d’un centre thérapeutique

 

- Amandine Granger, pour la structure Cent soleils à Orléans, qui coordonne le dispositif "Les Enfants programmateurs"

 

- Anne-France Kogan, professeure en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Rennes 2

 

- Benoît Labourdette, cinéaste, pédagogue, expert nouveaux médias et innovation culturelle

 

- Manon Ott, cinéaste et chercheuse en sciences sociales

 

- Camille Vroman, bibliothécaire à la Bibliothèque Louise-Michel à Paris, qui a mené une expérience de "Biblioremix"

 

- et le concours de Léa Gagnant, chargée de mission à Images en bibliothèques

Pour approfondir

Images en bibliothèques en partenariat avec le Master médiation et création artistique de l'Université Sorbonne-Nouvelle vous propose deux ressources, en lien avec cet article :

 

Qu'est-ce que la participation culturelle ?

 

Des retours d'expériences

FacebookFacebookemail

Dans le même domaine :

Médiation, relation au public

Publication

Guide ressources les tout-petits vont au cinéma

  • Médiation, relation au public

Article

Qu'est-ce que la participation culturelle ?

  • Médiation, relation au public

Article

La participation des publics : retours d'expériences

  • Médiation, relation au public

Date de mise à jour :