L'avocat du diable

Réalisé par Olivier Meyrou

Charleville Méziéres, mars à mai 2008. Le procès Fourniret-Olivier est écrasant. Les avocats de la défense font face à 400 journalistes, 15 avocats de partie civile, 2 avocats généraux qui stigmatisent les accusés et les comparent à des « limaces baveuses », des « araignées gluantes ». Les avocats ardennais Pierre Blocquaux, Jean-Paul Delgenes et Richard Delgenes ont été commis d’office à la défense de Michel Fourniret et de Monique Olivier. Le client de Pierre Blocquaux, qui a reconnu sept meurtres, refuse d’être défendu. Comment défendre un client qui est définitivement retranché et qui réclame la peine de mort ? Richard Delgenes et Jean-Paul Delgenes défendent Monique Olivier, poursuivie pour complicité, mais qui contrairement à son mari accepte et collabore avec ses avocats. Quelle est la place de l’avocat de la défense dans un tel procès ?

Informations

Année : 2009

Durée : 68 mn

Pays de production : France

Production : Hold-Up films

FacebookFacebookemail

1 projection(s) organisée(s)

Projection La Cinémathèque du documentaire 2024 - Parlement de Bretagne (Bretagne / Rennes)

Programmé par : Hivet Lorene, COMPTOIR DU DOC (Bretagne / Rennes)

Cycle : Images de Justice 2024 composé de 4 films et 5 événements

  • Cette séance était accompagnée

    Projection suivie d'un faux procès :

    L’avocat est-il un bonimenteur trop cher payé pour nous vendre ses salades ? Un mal nécessaire au bon rendu de la justice ? Celui qui défend l’indéfendable sans état d’âme ? Ou au contraire un héros, seul à défendre les intérêts du justiciable, quelle que soit sa position sociale, ses richesses, sa culpabilité ou son innocence ?

    C’est bien le rôle de l’avocat qui sera ici mis en cause, pour une fois!

    Au coeur de ce procès fictif, un film tout d’abord résonne avec la place particulière de l’avocat dans le procès d’assises. Le documentaire sera suivi par les plaidoiries de trois orateurs chevronnés : à l’accusation Maître Descamps-Guézou, avocat au barreau de Rennes ; à la défense Mme Sarah Mazo, élève avocate ; et pour la clôture des débats : Maître Catherine Glon, Bâtonnière du Barreau de Rennes.

Date de mise à jour :